La réaction très négative des supporters du MCO, perturbant la minute de silence à la mémoire de Hocine Ait Ahmed, révèle la dégénérescence de notre société où des irresponsables ne respectent même pas les morts. Pour dire les choses sans hypocrisie, cette attitude est prévisible, car le système lui-même s’est érigé sur la base de la haine entre les Algériens.

Cependant, bien que ce ne soit ni le moment de polémiquer ni celui de régler des comptes, il faudrait quand même rétablir une certaine vérité. Que ces énergumènes du club oranais sachent que ce que Hocine Ait Ahmed a fait pour la cause palestinienne dépasse tout ce que leurs petits cerveaux pourraient imaginer. D’ailleurs, s’ils tenaient vraiment à la cause palestinienne, ils devraient agir comme il l’a fait Hocine Ait Ahmed au lieu de brailler dans des enceintes sportives.

Bien évidemment, leur manœuvre machiavélique consiste à créer un sentiment de rejet chez les militants et les sympathisants du FFS. Votre pari sera perdu. Car, un partisan de Hocine Ait Ahmed est avant tout celui qui croit à des valeurs et qui défend les causes justes. C’est au nom des valeurs que Hocine Ait Ahmed a défendu toute sa vie qu’on a soutenu sans réserve la cause palestinienne. Et ce n’est pas seulement lors des minutes de silence que l’on se rappelle des souffrances du peuple palestinien.

Pour toutes ces raisons, notre comportement ne doit pas être influencé par des personnes dépourvues de toute valeur humaine. Car, celui qui adhère au combat de Hocine Ait Ahmed ne peut en aucun cas participer à la propagation de la haine. En un mot, cela est uniment antinomique avec les principes que Hocine Ait Ahmed nous a inculqués.

Que doit être alors l’attitude du militant du FFS ? Au lieu de s’attarder sur le comportement ignoble de certains supporters du MCO, il faudrait se démener pour que les funérailles de Hocine Ait Ahmed soient à la hauteur de son engagement et de son rêve en faveur d’une Algérie libre, démocratique et fraternelle. En d’autres termes, si on respecte le combat et la mémoire de Hocine Ait Ahmed, il faudra faire tout le contraire de ce que ces supporters ont voulu incarner, le racisme et la haine.

Toutefois, il ne faudrait en aucun cas généraliser ce comportement de ces supporters aux citoyens respectueux de cette belle région d’Algérie. Enfin, cette minorité nuisible, qui existe dans toutes les régions d’Algérie, ne doit pas avoir, à aucun moment, le dernier mot.

Boubekeur Aït Benali
28 décembre 2015